Plan de travail et programmation

Depuis que mes élèves ont quotidiennement un temps de travail personnalisé, ils utilisent trois outils afin de les accompagner dans leur autonomie.

La programmation : c’est le recensement de toutes les activités disponibles en classe. Celle que j’ai réalisée est recto-verso. Mes élèves ne l’utilisent que pour une période de travail (de vacances à vacances) Elle a un coté consacré aux activités de français et un autre aux mathématiques. Lors des stages d’observation que j’ai pu effectuer en école, les programmations étaient construites à l’année. Dans ce cas, elles sont présentées sous forme de petit livret relié avec une page par domaine. (C’est d’ailleurs ce que j’envisage de mettre en place pour la rentrée 2019).

Le plan de travail (PDT) :il accompagne la programmation. Il est vierge, seuls les domaines et noms des activités y sont inscrits. A la semaine pour commencer, puis à la quinzaine, les élèves vont se fixer un objectif (nombre d’activités à réaliser) et choisir les activités qu’ils feront.

Puisqu’une programmation se fait annuellement, le nombre d’activités recensées est assez important. Ainsi, le plan de travail permet aux élèves d’avancer, d’organiser leur travail en se donnant des objectifs sur une courte période.

Un petit cahier de travail personnalisé dans lequel les élèves réalisent toutes les activités écrites.

La programmation (en orange) et le plan de travail collé dans le petit cahier de travail personnalisé.

Lorsque les activités sont réalisées et validées (soit par mes soins, soit par autocorrection) les élèves colorient les cases correspondantes de leur plan de travail. Ils les colorient ensuite, en fin de semaine sur leur programmation. De cette façon, les élèves repèrent rapidement les activités déjà réalisées et ce qui leur reste à faire .

Puisque les activités disponibles sont nombreuses, je ne demande pas aux élèves de toutes les réaliser. Ils doivent en faire autant qu’ils le souhaitent avant de passer l’évaluation appelée Je me teste. Si l’évaluation est réussie alors la compétence est validée. Si l’évaluation ne l’est pas, l’élève doit poursuivre ses entraînements en réalisant les activités non faites jusqu’à présent. L’élève repassera son évaluation quand il sera prêt. J’ai introduit cette case Je me teste en cours d’année et je trouve que c’est un bon moyen pour les élèves de situer leurs apprentissages, de savoir ce qu’ils maitrisent ou non.

Lorsque l’évaluation est réussie j’ajoute un petit tampon sur leur programmation, ils adorent !

Quand un élève maîtrise un domaine, il devient expert c’est-à-dire élève référent . Ainsi, lorsqu’un élève rencontre des difficultés, il peut se tourner vers un expert afin que ce dernier lui apporte son aide.

Dans les rectangles, j’écris le nom des domaines maitrisés. Les élèves experts s’inscrivent ensuite avec une pince à linge à leur prénom. De cette manière, le reste des élèves sait qui aller voir en qu’à de difficulté.

Et vous, utilisez-vous une programmation et un plan de travail?

Au plaisir de vous lire,

Audrey

4 réflexions sur “Plan de travail et programmation

  1. Julie dit :

    Bonjour et merci pour vos partages… je me questionne actuellement sur le PDT avec mes ce1… ça me donne très envi mais concrètement comment cela se passe dans l’emploi du temps ? Vous avez des créneaux dédiés ?
    Merci beaucoup 😊

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s